Comment trouver la motivation pour commencer à travailler indépendamment autant que jeune maman ?

Comment trouver la motivation pour commencer à travailler indépendamment autant que jeune maman ?
4.7 (93.68%) 19 votes

Il y a si peu de temps, j’ai reçu un courriel de la part d’une jeune femme me demandant conseil. Il s’agit d’une maman de deux petits poussins dont le plus petit a dix sept ans. Elle a trente six ans et elle se sent vieille déjà. «Je sens que je n’appartiens pas à cette ère. Je suis perdue et je trouve une énorme difficulté à quitter mon lit le matin.» me confia-t-elle.

En fait, elle n’est sûrement pas la seule. Il arrive des moments dans la vie où l’on ressent un vide. On perd sa boussole et on se trouve sans aucun repère. Et c’est souvent un détail qui nous prend tout le plaisir et nous lègue pour la déprime.

La maman en question est une femme au foyer. Elle ne travaille plus depuis qu’elle a eu son premier enfant. Dès lors, tout sa vie orbite autour de l’éducation de ses gosses. Maintenant qu’ils ont grandi et qu’ils gagnent leurs écoles du matin au soir, elle se sent inutile. D’autres mamans travaillent déjà, mais ressentent toujours ce besoin de s’accomplir, de monter leurs propres projets, parier en ligne peut être un bon départ pour se faire de l’argent ainsi commencer.

En effet, une maman qui travaille est automatiquement jeune. Elle reste à jour avec le marché, le besoin mondial et l’actualité de la technologie. Et si elle travaille indépendamment, c’est encore meilleur. Elle contribue dans l’économie de son pays. Or, il y a un défi crucial à remonter, à savoir: trouver la motivation pour commencer. Même après le commencement, garder un certain niveau de motivation quand on travaille indépendamment n’est pas aussi évident qu’il parait.

La question qui se pose alors est la suivante: Comment une maman peut elle trouver la motivation pour commencer à travailler indépendamment?

Ne pas en parler à trop de monde

Première règle: Quand on manque d’énergie, il faut veiller à ce qu’on ne perd pas la petite dose qu’on garde toujours. En parlant de vos plans à tout le monde, vous n’irez nulle part. Ça n’a pas toujours rapport avec votre interlocuteur mais plutôt avec votre cerveau. Quand vous en parlez à plusieurs reprises, votre inconscient se trouve piégé dans une illusion entre une action faite et une action qu’on compte faire. Ou comme le dit Derek Sivers dans un Tedx: «It turns out your mind mistakes talking for doing.»

De plus, si votre interlocuteur est une personne négative, ce sera plutôt un sac à sables à vous prendre vers le bas. Encourager l’autre n’est pas donner à tout le monde. Vous entendrez des bêtises du genre: «Vous êtes une maman, occupez vous de vos enfants, c’est déjà un boulot.», ou plutôt «Travailler indépendamment et être maman en plus, c’est de la science fiction.»

Bref, vous n’avez nul besoin d’entendre ces absurdités. Vous êtes capable de le faire. La preuve? Vous n’êtes pas la première.

Demander conseil à des personnes ayant vécu une expérience pareille

Quitter son boulot pour commencer à travailler seul quand on a des enfants est un risque à prendre tout de même. Pour se rassurer des pas que l’on fera, il faut chercher des personnes avec un parcours pareil, faire contact avec eux et leur demander conseil. D’où le troisième point.

Networking

Quand on compte travailler seul, on a besoin d’inspiration. Il est très recommandé dans cette phase de sa vie de faire de nouvelles connaissances, de se déplacer dans des événements et d’observer les gens qui nous dépassent. Si vous avez déjà commencé et que vous manquez de motivation, concevez vos carte visite d’un design qui vous plait et faites vous connaître. Élargissez votre réseau dans le domaine qui vous intéresse et veiller à ce que vous gardiez contact.

Renseignez vous sur vos concurrents

Quand vous gardez un œil sur vos adversaires, vous avez toujours une idée sur ce qu’il faut faire. Établissez un plan et ne laissez jamais le hasard décider. Faites appel à des experts s’il le faut et soyez continûment à jour avec l’actualité du marché.

Notre dernier conseil qui ne date d’hier: Entourez vous de personnes positifs. Dans tous les sens, cela ne vous fera que du bien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *