Egg | Le magazine inspirant des femmes enceintes

Liz Rubincam, Home births in NYC

06.06.11
Henry_0782_nb

Liz et son fils, Henry

Certaines se souviendront d’Anna notre belle australienne en couverture du Egg 6, mais aussi d’Emily Evans en couverture du Egg 9 spécial Londres. Et voici que l’on va en remettre une couche avec l’interview de Liz Rubincam.

Cette photographe d’origine canadienne, expatriée à New York s’est spécialisée dans le reportage de « Home birth »…

Nous ne pouvons plus éluder la question. Sommes-nous « pour » les accouchements à la maison : Non, car il peut toujours y avoir un problème de dernière minute. Mais nous sommes pour que vous ayez l’information nécessaire qui vous permettra de faire les choix les plus proches de vos convictions.

Nous sommes pour vous laisser être les mères que vous voulez être.

Reportage_lizrubincam

Sabine sur le toit de son appartement à Manhattan. Son fils est né moins d’une heure plus tard dans l’appartement.

Nous nous intéressons particulièrement à cette nouvelle tendance de l’accouchement à la maison, car nous observons que ce sont des requêtes qui sont de plus en plus tapées dans google et sur notre site my-egg.fr. Et la vidéo donner naissance à la maison de Lucia Mae sur la Egg TV est visionnée de nombreuses fois tous les jours et partagée largement sur Facebook. Curiosité, fantasmes, questionnements, inspiration, information, cette nouvelle tendance parle de nous tous. De nos peurs et de nos espoirs. De notre besoin de faire des choix.

Le travail de Liz Rubincam nous a tapé dans l’œil, car au delà des scènes d’accouchement bouleversantes, parfois dérangeantes, son œil d’artiste nous interroge sur le sens de « donner la vie ». Je repense alors à une très belle phrase de Chantal Birman, sage femme française dans son livre, Au monde (éditions La Martinière): «Accoucher, c’est aller à un rendez-vous avec soi-même ».

reportage_home_births

Monica apres la naissance de son fils dans son appartement à New York.

Egg : Vous avez assisté à beaucoup de naissances à la maison, dans des familles très différentes. Quels sont leurs points communs ?
Liz Rubincam : Aux Etats-Unis, seuls 1% des femmes accouchent à la maison. Le point commun à toutes ces femmes est qu’elles sont prêtes. Elles ont une totale confiance en elles, en leur corps et en leur capacité à donner la vie chez elle. Elles sont également prêtes à affronter toutes les critiques de leur entourage et de la société car ce choix n’est vraiment pas populaire. Elles sont très informées et très investies.  Le moment de la naissance est particulièrement fort, car nous prenons tous conscience, la mère, le père et les autres témoins que nous venons d’assister à un véritable exploit au terme duquel il y a la vie.

Leigh se préparant à accoucher à la maison de son premier enfant avec l’aide son mari et sa sage-femme.

Leigh se préparant à accoucher à la maison de son premier enfant avec l’aide son mari et sa sage-femme.

Egg : On est très loin du joli portrait de famille traditionnel… Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de traiter de ce sujet de cette manière ?
Liz Rubincam : J’ai fait des études de photo journalisme. Je suis avant tout une documentariste. Ce qui m’intéresse c’est de saisir l’intensité et le sens d’une scène. Il faut bien comprendre que ce ne sont pas ces familles qui sont venues vers moi, mais moi qui suis allée vers elles. Au début, mon projet portait sur la naissance au sens large, mais il y a eu beaucoup de résistance de la part des hôpitaux, et du coup mon projet s’est petit à petit orienté vers les accouchements à la maison, car l’accès était plus facile. Notamment grâce à de nombreuses sages-femmes qui ont aimé mon travail et qui m’ont aidée à entrer en contact avec des familles. J’ai la plus grande admiration pour les sages femmes qui sont entièrement dévouées à leur travail. Quand leur téléphone sonne en plein milieu de la nuit, il n’y a personne pour prendre le relais. Elles sacrifient leur vie à leur vocation. Ce sont des femmes fortes et merveilleuses, d’ailleurs j’ai adoré les photographier.

Egg : Les femmes que vous avez suivies ont toutes accouchées dans des positions différentes. Il n’y a pas deux accouchements qui se ressemblent.
Liz Rubincam : C’est vrai. On est habitué toujours aux mêmes clichés de la femme qui accouche allongée en hurlant pour que l’on vienne lui poser sa péridurale. Cette image est d’ailleurs effrayante et quelque part elle conditionne les femmes. Elles ont peur d’accoucher. Combien d’amies m’ont dit qu’elles préféraient qu’on les drogue et qu’on leur ouvre le ventre par césarienne. Certaines étaient effarées d’apprendre que l’on pouvait accoucher debout, assise, sur le côté. Elles ont appris ça en découvrant mes photos. J’espère que mes photos peuvent contribuer à montrer d’autres possibilités pour que les femmes s’interrogent sur la façon dont elles veulent donner naissance à leurs enfants.

liz_rubincam

Monica allaitant son fils pour la première fois depuis sa naissance dans son appartement New-Yorkais.

Egg : Vous avez un enfant depuis peu. Vous avez décidé d’accoucher chez vous. C’était devenu une évidence ou est-ce que vous mesuriez le risque encouru ?
Liz Rubincam : Quand j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai su que je voudrais essayer d’accoucher à la maison. Participer de loin à toutes ces naissances m’avait rassurée. Mais je savais aussi que j’habitais à côté de plusieurs hôpitaux et que je pouvais être transférée en urgence en cas de problème. Je pense que cette proximité a joué un rôle très important dans ma prise de décision.
Je ne pense pas du tout que cela convienne à toutes les femmes. Finalement, tout s’est bien passé pour nous et notre fils Henry est né dans une petite piscine bleue, à la maison. C’était un beau jour de mai.  ★ F.G.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les accouchements à la maison, nous vous conseillons la lecture du livre de témoignages Intimes naissances chez La plage éditeur. intimesnaissances.com, le site d’informations projetdenaissance.com, le collectif de parents naitre-chez-soi.info.

Découvrez les reportages de Liz sur son portfolio en ligne www.lizrubincam.com

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, devenez le ou la première à commenter !

Hébergé par BeAPI